Historique

Ciné Bobine est un organisme sans but lucratif qui a pris forme au début des années 70. Alors que l’ancienne salle de cinéma de New Richmond était à l’agonie, un groupe de cinéphiles élaborait une stratégie afin de continuer à présenter du cinéma dans cette salle. Les administrateurs provisoires de la corporation étaient Louis Gauthier, Nicole Cyr, Josée Giasson et Rita Doré.

C’est en vertu de l’enregistrement d’une charte, en date de novembre 1974, que naît officiellement le Ciné-Club La Bobine. Celui-ci changera sa dénomination sociale en celle de Ciné Bobine en mai 2002 et deviendra membre de Réseau Plus à l’automne de la même année.

Après la vente de l’édifice à l’entreprise privée, une entente avec la ville de New Richmond est négociée pour que le Ciné-Club poursuive ses activités dans une salle aménagée au sous-sol de l’Hôtel de ville. C’est avec des équipements plus ou moins efficaces et dans des conditions parfois difficiles que s’effectuait la projection de films.

À partir de ce moment et jusqu’au milieu des années 1980, la programmation est principalement axée sur le cinéma de répertoire. Par la suite, il y a une plus grande diversité dans les catégories de films présentés. Le mandat dévolu au Ciné-Club est de promouvoir et de diffuser le cinéma sans restriction.

Quand l’idée d’une salle de spectacles commence à prendre forme, c’est tout naturellement qu’on y associe le Ciné-Club. En plus d’offrir au public l’accès sur grand écran à des films de qualité tant québécois qu’étrangers, le Ciné-Club présente des activités cinématographiques spéciales et, de septembre 1993 à septembre 2006, un événement cinématographique majeur : PRISE.